07.09.2017, 22:43  

Franz Ferdinand, pied au plancher au Tohu Bohu

chargement
Alex Kapranos, chanteur et guitariste de Franz Ferdinand. Une certaine science de la scène.

 07.09.2017, 22:43   Franz Ferdinand, pied au plancher au Tohu Bohu

Festival - Le groupe écossais a réchauffé une première soirée de festival un brin frisquette.

La première soirée de ce Tohu Bohu avait démarré doucement. Programmation trop pointue pour un jeudi soir? Température frisquette? bascule générationnelle quant aux goûts du public? Beaucoup de questions flottaient dans l’air quand la ténébreuse Sandor envoyait son électro-pop gothisante devant quelques grappes de spectateurs ou que les excellents Temples délivraient leur rock flegmatique sans trop de répondant côté audience.

Mais dès l’entrée en scène de Franz Ferdinand, la nuit s’est allumée. Certes, ce n’était pas la fréquentation des grands soirs - le Tohu Bohu se rattrapera ce week-end -, mais bon Dieu, ce rock binaire joué pied au plancher a quelque chose d’irrésistible. Le groupe écossais a pris son temps entre les morceaux pour nouer contact avec la foule, avant de balancer ses riffs tendus à la corde. La recette est simple, ultra-efficace, éprouvée. Pas étonnant que Franz Ferdinand ait acquis cette aura scénique. Ce groupe a quelque chose d’idéal: il est à la fois séducteur et malin. 


Top