07.09.2017, 17:30  

Hockey: le Valais compte toujours 13 étoiles dans l'élite

Abonnés
chargement
Vincent Praplan, l'un des treize Valaisans de National League à surveiller de très près cette saison.

 07.09.2017, 17:30   Hockey: le Valais compte toujours 13 étoiles dans l'élite

national league - Le contingent de joueurs valaisans qui évoluent dans l'élite suisse du hockey sur glace ne varie pas beaucoup d'une année à l'autre. Cette saison, ils seront treize en National League. C'est beaucoup.

Ils étaient déjà treize, l’hiver passé. Ils sont toujours treize, cette saison, à garnir les contingents des clubs de National League (ex-LNA). Si Fabien Currit et Mathieu Maret ont quitté l’élite, ils sont remplacés par Goran Bezina, de retour de Zagreb et par Loïc In-Albon, qui est désormais intégré à part entière au sein de la première équipe du LHC.

>> A lire aussi: Hockey: Loïc In-Albon s'engage pour deux ans à Lausanne

Certains, à l’instar de Jérémie...

Ils étaient déjà treize, l’hiver passé. Ils sont toujours treize, cette saison, à garnir les contingents des clubs de National League (ex-LNA). Si Fabien Currit et Mathieu Maret ont quitté l’élite, ils sont remplacés par Goran Bezina, de retour de Zagreb et par Loïc In-Albon, qui est désormais intégré à part entière au sein de la première équipe du LHC.

>> A lire aussi: Hockey: Loïc In-Albon s'engage pour deux ans à Lausanne

Certains, à l’instar de Jérémie Kamerzin, Luca Hischier (Berne), Dave Sutter (ZSC), Gilles Senn et Fabian Heldner (Davos) joueront pour le titre. D’autres devront se contenter de viser les play-offs et d’éviter la relégation.

>> A lire aussi: Hockey: Dave Sutter s'engage avec les Zurich Lions pour la saison prochaine

Il n’est pas exclu qu’un quatorzième joueur débarque en National League durant l’hiver puisque le gardien Matteo Ritz, prêté à Sion par Lausanne, pourrait bien être appelé au coup par coup par le staff vaudois.

N’oublions pas, enfin, Nico Hischier qui devrait effectuer ses débuts avec les New Jersey Devils en NHL plutôt que de revenir à Berne.

GORAN BEZINA

De retour à la maison

Goran Bezina, 37 ans, vivra une quatorzième saison sous le maillot de Genève-Servette. Le défenseur montheysan a en effet conclu une nouvelle entente d’une saison avec les Grenat la semaine dernière. Lors des dernières semaines, Goran Bezina avait pourtant entretenu quelques contacts avec Lugano. Mais durant l’été, il avait également déclaré qu’en «Suisse, je peux difficilement m’imaginer porter un autre maillot que celui des Aigles.» Voilà donc le désir du Valaisan réalisé.  La saison dernière, Bezina avait évolué en KHL, avec le Medvescak Zagreb avant de terminer la saison régulière et de livrer quatre parties de play-off avec GE Servette. 
 

Goran Bezina, disputera une 14e saison sous le maillot grenat de Genève-Servette. © KEYSTONE

 

ARNAUD JACQUEMET

«Je me plais désormais en défense»

L’attaquant de formation, reconverti en défense, ne se pose plus vraiment la question de sa position sur la glace. «Je suis un défenseur, assure-t-il. Je m’y plais désormais. D’ailleurs, malgré quelques blessés et deux jeunes en camp en NHL, je suis toujours utilisé derrière. Par contre, je peux donner un coup de main devant au besoin. Avant, c’était l’inverse... En principe, même si j’ai joué un match au côté de Goran Bezina, je ferai certainement la paire avec Fransson.»

Aux Vernets, malgré l’arrivée de quelques renforts, c’est derrière la bande que se situe la grande révolution. Craig Woodcroft a succédé à Chris McSorley. «Cela fait bizarre de ne plus avoir affaire à lui quand on arrive à la patinoire. Sinon, il y a beaucoup de similitudes entre les deux. La relation est un peu plus facile avec Woodcroft qui ne possède qu’une seule casquette alors que McSorley, c’était aussi le manager et le patron du club. Sinon, tout est possible avec GE Servette. Désormais, nos adversaires ne savent plus forcément à quoi s’attendre face à Genève. Le contingent est plus large. Globalement, nous nous sommes renforcés.»
 


Arnaud Jacquemet à l'entraînement à Champéry avec Servette. © CHRISTIAN HOFMANN (ARCHIVES)

 

LOIC IN-ALBON

«Devenir un joueur de NL à part entière»

A 20 ans, Loïc In-Albon est désormais un vrai joueur de NL. Il est toutefois conscient que les deux prochaines saisons risquent d’être décisives pour son avenir. «C’est à moi de démontrer que j’ai ma place à ce niveau, confirme-t-il. Jusque-là, ça se passe bien. Je travaille fort pour mériter ma place. Durant la préparation, j’ai eu beaucoup de responsabilités. Je suis aligné en box-play, à quatre contre quatre aussi. J’ai suffisamment de temps de glace ce qui prouve que j’ai, pour le moment, la confiance du coach. A titre personnel, je n’ai pas d’attente précise sinon de jouer un maximum de match et de me faire ma place dans le contingent.»

Le Sierrois n’est pas qu’un joueur de hockey. «Non, j’effectue mon année de maturité commerciale comme conseiller en assurances. En gros, je travaille à plein temps quand je ne suis pas sur la glace.» A priori, Lausanne peut jouer un rôle intéressant cet hiver. «Sur le papier, nous sommes plus forts. Il y davantage d’expérience. Mais il y a aussi des jeunes intéressants. L’objectif, une fois les play-offs assurés, c’est de franchir les quarts de finale.»
 

Loïc In-Albon, à gauche, est intégré à part entière à la première équipe du LHC. © KEYSTONE

 

JEREMIE KAMERZIN

«Je ne serai pas longtemps absent»

Touché à l’épaule à Nottingham, en Champions League, Jérémie Kamerzin devra faire preuve d’un peu de patience avant de retrouver la glace. «Quatre à six semaines, tout au plus, nuance-t-il. Ce n’est pas bien grave. J’ai pris un check correct, ça fait partie du jeu. Le plus important, c’est d’éviter l’opération qui aurait pu me tenir éloigné des patinoires pour deux à trois mois.»

Double champion de Suisse, Berne est candidat à un troisième sacre. «Nos adversaires sont toujours les mêmes: les ZSC Lions, Davos. Ils ont tous envie de battre le champion en titre. Attention aux Romands! Ils se sont tous très bien renforcés.»

Le défenseur bas-valaisan a déjà revêtu le maillot de l’équipe nationale. Il ne songe toutefois pas à de nouvelles convocations. «Je n’y pense pas une seconde, assure-t-il. Dans l’immédiat,je dois soigner mon épaule. Si je suis performant avec mon club, une sélection s’apparenterait à une belle récompense. Ce n’est pas un objectif à ce jour.»
 


Jérémie Kamerzin (en noir) disputera sa deuxième saison avec Berne. © KEYSTONE

 

LUCA HISCHIER

A nouveau sur le billard

Sept point en 42 rencontres il y a deux ans, douze points en 38 parties l’an dernier: grand frère de Nico Hischier, Luca Hischier monte en puissance. Une montée en puissance qui a toutefois été stoppée net cet été pour l’attaquant de 22 ans : touché au genou début août, le Haut-Valaisan a subi une intervention chirurgicale nécessitant un arrêt de plus de deux mois. On ne peut pas dire que Luca Hischier soit épargné par les blessures, lui qui avait déjà été contraint de tirer un trait sur la finale des play-off la saison dernière - finale qui avait vu les Ours remporter un deuxième titre national de rang -  après avoir subi une fracture de la clavicule.
 

Luca Hischier, blessé, devra attendre avant de disputer son premier match avec le CP Berne. © CHRISTIAN HOFMANN (ARCHIVES)

 

GILLES SENN ET FABIAN HELDNER

Des piliers à Davos

Ils font désormais partie des meubles: piliers du HC Davos la saison dernière avec respectivement 34 et 49 parties disputées, le gardien Gilles Senn et le défenseur Fabian Heldner devraient à nouveau bénéficier de la confiance d’Arno Del Curto. «Nous sommes prêts», lâche Fabian Heldner. «Notre préparation au tournoi à Astana a été très instructif malgré des résultats en demi-teinte. Nous voulons nous améliorer sur les points qui nous ont fait défaut la saison passée.»

Pour cela, la formation grisonne pourra compter sur l’arrivée de Magnus Nygren et Broc Little. «Le groupe n’a pas connu de gros changements. Mais ces deux-là vont nous apporter un potentiel offensif très intéressant», se réjouit Fabian Heldner.  Le défenseur et le gardien, drafté par la franchise des Devils du New Jersey en 129e position au mois de juin, pourraient aussi poursuivre l’aventure en équipe nationale, eux qui ont reçu leurs premières convocations lors du dernier exercice.
 

Gilles Senn s'est imposé comme gardien numéro un au HC Davos. © KEYSTONE
 


Fabian Heldner, un pilier de la défense davosienne. © KEYSTONE

 

THIBAUT MONNET

«Je reviens gentiment de blessure»

Thibaut Monnet, blessé au tibia en fin de saison, n’est pas encore totalement remis. Il y a peu de chances qu’il enfile l’équipement ce week-end. «La reprise intervient un peu trop vite, explique-t-il. Mais je ne suis pas loin de revenir. Par rapport aux prévisions, je suis en avance. Cet été, je suis resté deux ou trois semaines un peu à l’écart avant de réintégrer le groupe. Ce ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir.»
Ambri-Piotta se contentera volontiers de prendre part aux play-offs. «L’équipe a été rajeunie; il y a une bonne dynamique. L’entraîneur (ndlr: Luca Cereda) est jeune. Lui aussi est très positif. Nous sommes conscients qu’à Ambri, chaque match s’apparente à une finale et à une véritable bataille. Mais on y croit.»

Les travaux de la nouvelle patinoire devraient démarrer en mars prochain. Thibaut Monnet espère la fréquenter en tant qu’hockeyeur. «C’est un petit objectif dans un coin de ma tête, avoue-t-il. Pour le moment, je ne vois pas si loin. J’espère surtout que le club pourra en disposer rapidement.»
 

Thibaut Monnet et Ambri-Piotta ont sauvé leur peau: ils seront de la partie en LNA. © KEYSTONE
 

VINCENT PRAPLAN

Kloten, à défaut de la NHL?

Ses derniers Mondiaux à Paris ne sont pas passés inaperçus aux yeux des «scouts» de NHL. Vincent Praplan a effectué un camp avec les Chicago Blackhawks, en juillet. Il s’est envolé, voici deux jours, pour San Jose où l’organisation californienne entend, à son tour, le voir à l’œuvre durant son camp de préparation. A 23 ans, il aspire à traverser l’Atlantique au plus vite.

Seule certitude à ce jour. Vincent Praplan a prolongé son contrat, en Suisse, avec Kloten jusqu’en 2019. Il reste donc fidèle au club qui lui a permis de grandir, sur la glace. Les Zurichois viseront à nouveau une place en play-off, un objectif qui ne va plus de soi depuis leurs soucis financiers. Pour l’attaquant sierrois, le retour de Tommi Santala est une bonne nouvelle puisqu’avec Denis Hollenstein, les trois hommes constituent l’un des tout meilleurs trios offensifs de la ligue. «Si je reste à Kloten, ce sera de toute façon une saison importante avec les Jeux olympiques en février.» Vincent Praplan est désormais un titulaire indiscutable en équipe nationale.
 

Vincent Praplan, l'un des joueur que les adversaire des Kloten Flyers devront surveiller de très près. © KEYSTONE

 

DAVE SUTTER

«Je ne regrette pas mon choix»

Le défenseur n’a pas choisi la facilité en quittant Bienne, où il était un leader, pour les ZSC Lions où il aura affaire à forte concurrence. «C’est un choix qu’aujourd’hui, je ne regrette pas, assure-t-il. J’ai eu besoin d’une petite période d’adaptation au niveau de l’équipe, du système et de la ville. Désormais, j’ai trouvé mes repères et je me sens bien à Zurich. L’environnement ici est un peu plus professionnel. Je suis venu pour progresser. Tout est mis en œuvre pour y parvenir.»

A Bienne, il était un titulaire indiscutable. Aux ZSC Lions, la concurrence sera plus importante. «Il y a beaucoup de concurrence, c’est vrai. J’ai aussi changé de club pour jouer le titre. C’est clairement l’objectif. D’ailleurs, lors des matchs de préparation, les joueurs sont déjà très impliqués. Ils n’hésitent pas à se coucher pour bloquer des shoots. L’équipe veut gagner.»

Le néo-international a évidemment dans un petit coin de sa tête les Jeux olympiques et les Mondiaux. «J’y pense déjà un peu, forcément. J’espère jouer au moins l’une des deux compétitions.»
 

Dave Sutter disputera son premier exercice sous les couleurs zurichoises des ZSC Lions. © KEYSTONE

 

YANNICK-LENNART ALBRECHT ET RAPHAËL KUONEN

«Plus jeunes mais plus rapides»

La saison s’annonce compliquée pour Yannick-Lennart Albrecht, Raphaël Kuonen et les SCL Tigers. «Si vous regardez les résultats de nos matchs de préparation, on ne peut pas dire qu’elle soit réussie», concède Yannick-Lennart Albrecht, faisant référence aux sept revers concédés en huit parties. «Malgré cela, nous nous sommes améliorés dans le jeu semaine après semaine. Et je suis certain que nous sommes suivons la bonne direction.»

Souvent cataloguée comme équipe destinée au tour de relégation, la formation de l’Emmental n’entend pas partir battue d’avance. «Le but à atteindre, c’est les playoff», confirme Raphaël Kuonen. «Biensûr que l’équipe s’est rajeunie, mais je le vois d’un bon œil: nous pouvons désormais compter sur davantage de vitesse», ajoute-t-il.  Pour y parvenir, les Bernois pourront compter sur trois nouveaux étrangers. «C’est clairement des renforts», annonce Yannick-Lennart Albrecht. 
 

Yannick-Lennart Albrecht et les SCL Tigres devront certainement regarder vers le bas du tableau. © KEYSTONE
 

Raphaël Kuonen, ici sous les couleurs de Rapperswil, disputera bel et bien la saison avec les tigres de Langnau. © KEYSTONE

 

YANNICK HERREN

Poursuivre sur la lancée

Yannick Herren sort d’une saison faste: 36 points en 49 matchs mais aussi et surtout neuf rencontres avec l’équipe nationale pour un total de deux réussites. «Je dois continuer à travailler tous les jours pour m’améliorer encore dans tous les secteurs du jeu. C’est d’ailleurs ce que l’ensemble de l’équipe a effectué durant l’été», confie le Haut-Valaisan, qui sent que le LHC, qui évoluera dans une patinoire provisoire durant la construction de la nouvelle enceinte de Malley, peut encore franchir un pas. «Ce qui est certain, c’est qu’avec cette équipe, on peut certainement atteindre le succès et décrocher l’avantage de la glace pour les play-off», assure celui qui dispose encore d’un contrat de trois ans à Lausanne. 
 

Yannick Herren espère confirmer sa belle saison 2016/17 avec le LHC lors duquel il a inscrit 36 points en 49 matchs. © KEYSTONE


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top