04.09.2017, 00:01  

Hamilton en tête

Abonnés
chargement
Lewis Hamilton file vers sa  cinquante-neuvième victoire en Grand Prix.

 04.09.2017, 00:01   Hamilton en tête

Par ATS

AUTOMOBILISMEEN BREF - L’Anglais s’impose à Monza et dépasse Sebastian Vettel au mondial des pilotes.

Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté sans problème le Grand Prix d’Italie à Monza devant son coéquipier Valtteri Bottas. Le pilote anglais a fêté le 59e succès de sa carrière en F1, le sixième cette année. Auteur samedi sous le déluge de sa 69e pole position – record absolu – grâce à un dernier tour d’anthologie en Q3, le triple...

Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté sans problème le Grand Prix d’Italie à Monza devant son coéquipier Valtteri Bottas. Le pilote anglais a fêté le 59e succès de sa carrière en F1, le sixième cette année. Auteur samedi sous le déluge de sa 69e pole position – record absolu – grâce à un dernier tour d’anthologie en Q3, le triple champion du monde britannique a écrasé la concurrence sur le rapide circuit lombard, où le soleil était revenu.

Trois points d’avance

Il s’y est imposé pour la quatrième fois après 2012, 2014 et 2015. «J’aime venir ici en Italie. J’aime la passion des fans, et spécialement les fans de Ferrari. On n’a nulle part ailleurs une telle énergie, à part à Silverstone. Je suis heureux, l’équipe a fait un super travail. Je me réjouis de la suite de la saison», a déclaré le vainqueur, tout sourire sur le podium.

Hamilton, qui est le premier à gagner deux GP de suite en 2017, a aussi fait une bonne opération comptable, puisqu’il s’est emparé de la tête du championnat pour la première fois de la saison. Il compte trois points d’avance sur Sebastian Vettel (Ferrari), 3e à Monza, mais à plus de trente secondes du vainqueur. Les Mercedes ont en effet évolué à un autre niveau que leurs adversaires dimanche. Bottas, 5e au terme du 1er tour, n’a ainsi eu besoin que de quelques boucles pour remonter au 2e rang derrière son coéquipier.

Troisième doublé

«Le départ a été difficile, mais j’ai vite pu regagner des places. La voiture était tellement forte aujourd’hui, c’était incroyable comme on était rapides», a quant à lui expliqué le Finlandais pour un troisième doublé en 2017 après Montréal et Silverstone.

Derrière le podium, Daniel Ricciardo (Red Bull-TAG Heuer) a terminé à une belle 4e place alors qu’il était parti de la huitième ligne de départ. L’Australien a précédé Kimi Raikkonen (Ferrari), encore un peu en demi-teinte. Parties en sixième ligne grâce aux multiples pénalités, les Sauber-Ferrari n’ont pas profité de ces circonstances. Pascal Wehrlein a terminé 16e. Marcus Ericsson, qui a abandonné à deux tours du but, a été classé au 18e rang. ATS


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top