16.06.2017, 00:01  

Un BBCM en communion avec ses supporters

Abonnés
chargement
1/4  

 16.06.2017, 00:01   Un BBCM en communion avec ses supporters

Par fabrice zwahlen

RÉCEPTION - Près de 1000 personnes ont fêté le titre du BBC Monthey mercredi soir. Le président Christophe Grau évoque un avenir teinté de flou.

L’orage qui s’est abattu sur Monthey en milieu de soirée n’y aura rien changé. Sur la place Tübingen, ils furent près d’un millier a acclamé leurs héros, mercredi soir, 24 heures après un succès décisif du BBC Monthey face aux Lions de Genève en finale du championnat suisse de basket. Par le passé, plusieurs succès de l’ère Sébastien Roduit...

L’orage qui s’est abattu sur Monthey en milieu de soirée n’y aura rien changé. Sur la place Tübingen, ils furent près d’un millier a acclamé leurs héros, mercredi soir, 24 heures après un succès décisif du BBC Monthey face aux Lions de Genève en finale du championnat suisse de basket. Par le passé, plusieurs succès de l’ère Sébastien Roduit (deux Coupes de Suisse, un championnat entre 2003 et 2006) avaient été célébrés via une petite balade sur un char de carnaval des joueurs et du staff. Une façon de résumer les principaux points de convergence en matières sportive et festive de la cité.

Cette fois-ci, la partie officielle s’est déroulée en deux temps. D’abord une réception et un repas à la patinoire offert par l’exécutif. Puis un rendez-vous plus populaire, qui aura duré jusqu’à tôt, hier matin.

Nombreux remerciements

Devant les joueurs debout sur la fontaine, les présidents du club et de la ville ont tour à tour pris le micro. Christophe Grau a remercié les sponsors, le public, les bénévoles et s’est fendu d’une anecdote en s’adressant aux supporters: «Je conserverai deux moments en mémoire: celui de la victoire et lorsque j’ai vu le bonheur dans vos yeux au moment où vous vous êtes précipités sur le terrain.»

«Cette coupe ramenée de Genève, c’est un symbole pour notre jeunesse. Elle couronne une année exceptionnelle pour le club», estimait pour sa part Stéphane Coppey. Grâce à ses deux trophées engrangés cette saison, le club est désormais le grand favori pour obtenir le mérite sportif 2016 de la ville. «Pour le reste, il n’y a pas de récompenses financières supplémentaires émanant de la commune.»

Juste après la douche au champagne signée Jonathan Dubas avec une bouteille de neuf litres offerte par l’un des bienfaiteurs du club, Régis Udressy, les joueurs se sont offert une longue série de selfies, photos, bisous et poignées de main. Une bouteille que notre homme avait prise à trois reprises dans ses bagages lors de finales de Coupe de Suisse ou de championnat perdues par le BBC Troistorrents. Cette fois-ci la malédiction est rompue.

Maza: «Chaud au cœur»

Le bain de foule aura aussi marqué les joueurs à commencer par Rodrigue Maza: «Vraiment surpris par l’engouement. Cela fait plaisir qu’on compte autant pour la ville. Ça fait chaud au cœur. Ma progression? Elle aurait moins compté si nous n’avions pas été champions.» L’ancien junior de Martigny, pas certain d’être toujours au club la saison prochaine, fut incontestablement l’un des joueurs les plus réguliers de la finale.

fabrice zwahlen

quelle équipe pour la saison prochaine?

Actuellement, le flou demeure. Aucun joueur n’a encore prolongé et, au vu de leurs performances, plusieurs devraient quitter le navire. Jonathan Dubas a annoncé vouloir tenter sa chance à l’étranger si une offre se présentait. Brandon Young aurait tapé dans l’œil de plusieurs clubs français, tandis que Jordan Heath retrouvera la Belgique puisqu’il s’est engagé avec Limbourg United. «On veut bien sûr garder un maximum de joueurs, tout en sachant qu’il y aura beaucoup de demandes. Pour le moment, on ne peut pas dire si l’équipe sera toujours aussi compétitive. Il faudra en tout cas avoir des gars qui ont envie de se battre pour le club», concède Christophe Grau.

Niksa Bavcevic à Genève? Seule certitude, l’entraîneur Niksa Bavcevic ne sera plus là. «On ne pouvait pas continuer avec Niksa, car il a encore un sursis d’un an. Aussi, il n’a pas coaché pendant de nombreux matchs suite à ses suspensions (ndlr: 5 et 10 matchs). Après deux ans de collaboration, il est temps de passer à autre chose», complète le dirigeant, sans dévoiler le nom de potentiels successeurs. «Il y a des pistes, mais rien de fait. De toute façon, je ne peux pas signer un entraîneur et ensuite dégager si je suis suspendu par la commission de recours.»

Niksa Bavcevic pourrait, lui, rebondir aux… Lions de Genève. Le président Imad Fattal annoncera le nouvel homme fort du Pommier aujourd’hui à 16 heures lors d’une conférence de presse. jm


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top