13.09.2017, 11:30  

Daniel Masotti: le Valaisan qui annonce les orages

Abonnés
chargement
Daniel Masotti dispose de sa propre station météo devant son domicile.

 13.09.2017, 11:30   Daniel Masotti: le Valaisan qui annonce les orages

Météo - Le Chamosard Daniel Masotti est plus qu'un météorologue, c'est un passionné. Un touche à tout aussi. Portrait.

Il envoie tous les matins un bulletin météo pour le Valais central à des centaines d’abonnés. Il écrit un livre sur les mines de fer de Chamoson. Il effectue des expertises sur l’électrosmog. Il est responsable de la cellule dangers naturels des Coteaux du Soleil. Et il est retraité…

Passions multiples

Daniel Masotti, le fondateur du Musée de spéléologie, s’intéresse à une foule de domaines, qui vont de la...

Il envoie tous les matins un bulletin météo pour le Valais central à des centaines d’abonnés. Il écrit un livre sur les mines de fer de Chamoson. Il effectue des expertises sur l’électrosmog. Il est responsable de la cellule dangers naturels des Coteaux du Soleil. Et il est retraité…

Passions multiples

Daniel Masotti, le fondateur du Musée de spéléologie, s’intéresse à une foule de domaines, qui vont de la photographie à l’astronomie en passant par l’électronique. Et lorsqu’il se passionne, il s’investit à fond. «J’ai obtenu 13 diplômes ou certificats dans ma vie», rit le Chamosard qui a commencé sa carrière professionnelle comme dessinateur en bâtiment, «j’ai même suivi une formation de maître mineur pour avoir le droit d’utiliser des explosifs.»

Lorsqu’en 1998 il doit quitter le monde de la géologie dans lequel il baigne depuis plus de deux décennies, il joue la carte de la météo, un domaine qu’il explorait jusque-là en tant qu’amateur. Il obtient donc le diplôme décerné par Météo France. Un titre rare en Suisse. «Si on faisait une sortie des météorologues diplômés du Valais, on ne serait pas très nombreux autour de la table», glisse-t-il avec malice.

Ses passions ne sont pas toutes sérieuses. Par exemple, il adore les BD de Blake et Mortimer et avoue se précipiter les acheter lors de la sortie de nouveaux albums. Aucune trace de ces derniers dans son bureau. «Ils sont cachés derrière le rideau. J’avais peur que cela ne fasse pas assez sérieux», rit-il.

Un retraité qui se lève aux aurores

Théoriquement à la retraite depuis trois ans, il se lève tous les matins avant le soleil pour être devant son ordinateur à 5h30. Tous les jours, week-ends et vacances compris. «Au grand dam de mon épouse qui doit supporter que je me lève à 5h lorsque nous sommes dans sa Normandie...»

Après avoir dépassé l’âge de 65 ans, il poursuit ses activités professionnelles. «Par passion, mais aussi pour rendre service.» Il affirme recevoir une dizaine d’appels par jour de personnes soucieuses du temps qu’il fera dans les heures qui suivent. Il leur répond sans cacher son plaisir d’être celui qui sait.

Quant au bulletin météo, il part via mail à ses abonnés à 7h. «Ensuite, j’observe la situation toutes les deux heures. Sauf les jours où c’est plus tendu, dans ce cas, je suis devant mon ordi non-stop.»

Pour faire ses prévisions, il utilise presque que des instruments accessibles gratuitement par tout un chacun. Encore faut-il les décrypter. «Je lis ces cartes météo comme je lis «Le Nouvelliste».»

Sur la piste des tremblements de terre

Lorsqu’ils parlent de ses passions, Daniel Masotti cite le nom de nombreux professeurs d’université. Peut-être cherche-t-il, inconsciemment, à donner du poids à ses propos. Il a créé des liens avec eux. Avec un groupe de professeurs d’université, il s’est rendu récemment à Château-d’Oex pour découvrir sur place les traces du dernier tremblement de terre.

Lorsque ça tonne, lorsque ça tremble, cela passionne Daniel Masotti.

Ce que Daniel Masotti pense de…

La météo est-elle fiable?

Elle est fiable pour les 5-6 heures qui viennent.  Sur un temps plus long, le taux de certitude diminue. En période de foehn, on est souvent tout faux, parce que le temps dépend de la vitesse du foehn; s’il ralentit, il pleut.

Le changement climatique va-t-il augmenter les événements météo extrêmes?

Plus il fait chaud, plus il y a de chance d’assister à des événements météorologiques extrêmes… à moins qu’il ne fasse chaud partout.

Ceci dit, je ne pense pas que la cause du changement climatique soit d’origine humaine. Les activités de l’homme ont une influence, mais minime. En étudiant la géologie, on constate que la Terre a déjà connu des périodes pendant laquelle les températures étaient plus élevées qu’aujourd’hui.

Des phénomènes d’ordre astronomiques, comme l’inclinaison de l’axe de rotation de la terre ou l’excentricité de l’orbite terrestre, jouent un rôle déterminant dans ce que nous vivons. Ils expliquent les dernières glaciations notamment.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

MétéoComment peut-on prévoir l'arrivée d'un orage?Comment peut-on prévoir l'arrivée d'un orage?

Top