09.12.2019, 12:00

Valais: nouveau litige autour du point Tarmed

chargement
Nouveau coup de frein en vue de l'augmentation du point Tarmed et de la rémunération des médecins valaisans.

La Société médicale valaisanne demande au Conseil d’Etat valaisan que la CSS assurances et ses sociétés affiliées revoient la valeur du point Tarmed à la hausse.

Nouveau rebondissement dans le feuilleton de la valeur du point Tarmed (VPT) en Valais. La Société médicale valaisanne (SMVS) a décidé de saisir à nouveau le Conseil d’Etat pour faire pression sur la CSS assurances qui était pourtant le seul groupe à appliquer la nouvelle tarification revue à la hausse (+2 centimes) par le canton il y a une année.

A lire aussi: Point Tarmed: la Société médicale du Valais devant le Conseil d’Etat

«Nous espérons que le Conseil d’Etat fixera la VPT à une valeur correcte et, au moins, semblable à celle applicable aux hôpitaux», confirme la présidente de la SMVS, Monique Lehky-Hagen. Concrètement, la SVSM réclame un point à 89 centimes pour tous les médecins valaisans, en milieu hospitalier comme en dehors.

Recours pendants devant le Tribunal fédéral

Il y a une année, le Conseil d’Etat avait fixé les tarifs «définitifs» des prestations ambulatoires pour les hôpitaux, les cliniques et les médecins indépendants valaisans. Le point Tarmed est passé de 87 à 89 centimes dans les établissements hospitaliers alors que les médecins indépendants sont autorisés à facturer leurs prestations à charge de l’assurance maladie obligatoire à 84 centimes contre 82 centimes auparavant.

Une mesure contestée par SantéSuisse – qui a recouru auprès du Tribunal fédéral arguant qu’une augmentation de la valeur de point «est contraire au principe d’économicité des prestations exigé par la Lamal» – mais pas par la CSS. «Le tarif fixé est justifié à nos yeux et s’applique désormais», confirme la porte-parole Nina Frank. La CSS entend toutefois rester sur cette position. «Il n’est plus prévu de mener d’autres négociations tarifaires. Etant donné que le tarif a été défini rétroactivement jusqu’en 2017, nous procéderons aux paiements rétroactifs nécessaires comme prévu.»

A lire aussi: 2 centimes de plus pour les médecins valaisans

Situation critique

Après avoir qualifié ce premier pas de «constructif», la SMVS juge aujourd’hui cette avancée insuffisante et attend que la CSS respecte «une augmentation par paliers de la VPT». La présidente Monique Lehky-Hagen et son comité espèrent que la CSS, mais aussi les autres assureurs, privilégieront à l’avenir des négociations partenariales visant à maintenir un système sanitaire de qualité en Valais, «en lieu et place de procédures juridiques stériles financées par l’argent des assurés».

Espérant une hausse plus marquée de la VPT, la SMVS avait aussi fait appel devant le Tribunal administratif fédéral dont on attend toujours qu’il statue sur les divers recours. Pour la SMVS, la situation est critique. «La correction de la VPT permettra de réduire le déficit de relève médicale de qualité au service de la population valaisanne et ne poussera pas les médecins praticiens à quitter en masse notre canton.»

A lire aussi: Valais: le point TARMED gelé par un nouveau recours
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

homophobieBlagues douteuses ou insultes au stade, qu’est-ce qui serait punissable après le 9 février?Blagues douteuses ou insultes au stade, qu’est-ce qui serait punissable après le 9 février?

InsolitePlongée dans les entrailles du glacier de la Plaine MortePlongée dans les entrailles du glacier de la Plaine Morte

TravauxLa grotte thermale de Brigerbad rouverteLa grotte thermale de Brigerbad rouverte

LittératureLe Valais apporte son soutien aux écrivainsLe Valais apporte son soutien aux écrivains

CinémaCinéma: les sorties de la semaine à ne pas raterCinéma: les sorties de la semaine à ne pas rater

Top